Retour au blog

Les Articles

Les écoles anglaises à Londres : derrière les clichés, la realité

Vous pouviez vous en douter, les caractéristiques des systèmes éducatifs varient amplement d’un pays à l’autre.

Depuis l’étranger, nous nous faisons en général une image d’Epinal des écoles britanniques, amplement relayé par le célèbre personnage de Harry Potter dans son école gothique, nichée au cœur d’une campagne verte et idyllique.

Alors, l’image de l’élève Harry Potter constitue-t-elle vraiment un cliché ?

Voici un point sur les principales caractéristiques de l’éducation à l’anglaise.

– L’uniforme

Eh oui, l’uniforme n’est pas un cliché et il est porté par la grande majorité des élèves.

Seules y échappent les écoles internationales et quelques rares écoles publiques.

Porter un uniforme est pour l’élève un insigne de fierté et de reconnaissance, faisant partie intégrale de l’identité de l’école. L’uniforme est très simple dans les écoles publiques et peut être assez extravagant en terme de couleurs et d’accessoires (bonnets, canotiers,…)pour les écoles privées qui cherchent à se démarquer des autres établissements. Et parce qu’il n’y a pas de différence de vêtements à l’intérieur d’une même classe, on évite les phénomènes d’imitation de marques entre élèves. Inutile également de dire que l’habillage du matin est beaucoup plus rapide et serein !

 

– La devise

Si chaque école a son uniforme, elle a également sa devise qui résume ses valeurs et principes d’enseignement. La devise est traditionnellement accompagnée d’un blason.

Toutes les écoles, qu’elles soient publiques ou privées, ont une devise, comme Hogwarth School avec sa devise latine « Draco Dormiens Nunquam Titillandus » signifiant à peu près « Il ne faut jamais titiller le dragon qui sommeille ».

Dans la vraie vie, elles peuvent être également en latin pour les établissement les plus anciens, comme «Floreat Etona» (qu’Eton prospère) pour la célèbre école d’Eton.

De nos jours, les devises sont plus pragmatiquement rédigées en anglais moderne, par exemple « Loving to Learn, Learning to Love » signifiant «Aimer apprendre, apprendre à aimer» qui est la devise de l’école de mes enfants.

 

– La mixité n’est pas un principe éducatif de base

La majorité des écoles privées ne proposent pas une éducation mixte (co-educational).

Cela peut se traduire par un aménagement des programmes en fonction que l’école soit ouverte aux filles ou aux garçons, ainsi que par une offre d’activité extra-scolaire différente. Par exemple, les filles feront plus traditionnellement du Netball, hockey et de la natation, pour les garçons, du cricket, rugby et du football. Egalement, dans le système privé, les garçons et les filles ne partage pas le même découpage des niveaux scolaires (par exemple l’examen 11+ plutôt pour les filles, 13 + pour les garçons). Les anglais sont convaincus (études à l’appui) que les deux sexes et surtout les filles ont une meilleure performance scolaire au sein d’une école unisexe.

Les écoles publiques sont, quant à elles, mixtes.

 

– Le temps scolaire est plus court

En niveau de classes de Primaire, la journée type commence à 8h45 jusqu’à 15h30.

Par conséquent, cela laisse la part belle aux activités périscolaires et aux devoirs. Pour les familles qui travaillent, cela est également synonyme d’une solide organisation en matière de garde d’enfants.

 

– Une multitude d’activités périscolaires

Toutes les écoles, que ce soit dans le système publique ou indépendant, offrent un large choix d’activités après la classe, de 15h30 à 16h30.

Echecs, flamenco, espagnol, football, programmation, …. La liste est en général impressionnante et vos enfants trouveront toujours une activité excitante. Bon à savoir : ces activités sont en supplément et ne sont pas inclus dans les frais de scolarité, que ce soit dans le système public ou privé.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les écoles britanniques, ou que vous avez besoin de conseils pour préparer la scolarisation de vos enfants à Londres, écrivez-moi à [email protected].

Retour au blog